La vie Divine par Sri Aurobindo

45.00 

La vie Divine par Sri Aurobindo

« La Vie Divine » contient les fondements de la vision créatrice de Sri Aurobindo. Remontant jusqu’à la source de la spiritualité indienne millénaire, notamment celle des Védas et du Védanta, et révélant par-delà ces vastes territoires les horizons plus vastes encore qui s’ouvrent devant nous, Sri Aurobindo nous montre que l’aspiration humaine n’a pas fondamentalement changé au cours des âges : c’est une aspiration au Divin, à la Lumière, à la Liberté, à l’Immortalité. Mais elle s’est élargie et tend aujourd’hui à englober tous les aspects de la vie, et à redéfinir la place de l’homme dans l’univers.

Dans « La Vie Divine » nous suivons la grande aventure de la Conscience : l’involution du Divin dans l’Inconscience apparente de cet univers matériel ; l’évolution de la Vie dans la Matière et du Mental dans la Vie ; enfin, l’évolution du Supramental qui émerge et façonne ses propres formes au coeur de la création mentale.

Nous vivons une période de transition. L’homme lui-même, écrit Sri Aurobindo, est un être de transition. Chaque jour la faillite de nos conceptions mentales, de notre organisation mentale du monde — organisation aussi colossale que précaire — nous devient plus apparente, et nous pressentons que la solution est ailleurs : non pas dans des réformes politiques, éthiques ou religieuses, mais dans un changement de conscience, une transformation spirituelle intégrale de notre vie et de notre nature. Nous sommes entrés, nous dit Sri Aurobindo, dans un nouveau cycle évolutif, le cycle d’une évolution spirituelle et supramentale.


« L’humanité traverse à l’heure actuelle une crise évolutive qui secrètement recèle le choix de sa destinée, écrit Sri Aurobindo ; car le mental humain est parvenu à un stade où il a accompli un immense développement dans certaines directions, tandis qu’en d’autres il est arrêté et, désorienté, ne peut plus trouver son chemin.

« Une vie d’unité, de réciprocité et d’harmonie, née d’une vérité plus profonde et plus vaste de notre être, est la seule vérité de vie qui puisse remplacer avec succès les constructions mentales imparfaites du passé… C’est ce changement, ce remodelage de la vie que l’humanité commence aveuglément à chercher, et de plus en plus, maintenant, avec le sentiment que son existence même dépend de la découverte du chemin.

« Ce qui est nécessaire, c’est qu’un changement d’orientation se produise dans l’humanité —, un tournant que quelques-uns, ou même un grand nombre, pourront sentir —, et que les hommes aient la vision de ce changement, qu’ils sentent sa nécessité absolue, perçoivent sa possibilité, aient la volonté de le rendre possible en eux-mêmes et de trouver le chemin. Cette tendance ne fait pas défaut, et elle ne pourra que s’accroître en même temps que s’accroît la tension de cette crise de la destinée humaine. »

Dans « La Vie Divine », Sri Aurobindo, ouvrant la voie de l’avenir, nous montre comment la création nouvelle, la création supramentale, lentement se prépare à changer notre vie et notre monde. 1154 pages



Partager

Sri Aurobindo

Sri Aurobindo, yogi, poète, philosophe, penseur social et politique, est né à Calcutta le 15 août 1872. De sa septième à sa vingt et unième année, il fut élevé en Angleterre, d’abord à la St. Paul’s School de Londres puis au King’s College de Cambridge. Il y acquit une connaissance approfondie du grec et du latin, de l’anglais et du français, tout en se familiarisant avec d’autres langues européennes, comme l’allemand et l’italien.

Sri Aurobindo rentra en Inde en 1893 et demeura treize années au service de l’État de Baroda. Au cours de cette période, il passa maître dans la connaissance du sanskrit, apprit d’autres langues indiennes et étudia en profondeur tant les problèmes politiques que la tradition culturelle de l’Inde. En 1906, il se rendit au Bengale et se lança ouvertement dans l’action politique, son journal Bandé Mataram devenant la voix la plus puissante au début du mouvement pour l’indépendance de l’Inde. Arrêté en 1908, il passa un an en prison en attendant l’issue de son procès.

Relâché, il poursuivit son travail révolutionnaire jusqu’en 1910, époque à laquelle, en réponse à un appel intérieur, il quitta le domaine de la politique et se retira en Inde française, à Pondichéry, afin de continuer à pratiquer intensément le yoga. Ayant rassemblé toutes les vérités essentielles des expériences spirituelles du passé, il travailla à une réalisation plus complète qui pût transformer et diviniser la vie.

Ses œuvres renferment une grande part de la connaissance qui lui était venue au cours de la pratique de son yoga et offrent des exposés détaillés sur la philosophie spirituelle et le yoga, le sens véritable des Védas, des Upanishads et de la Bhagavad-Guîtâ, traitent de l’esprit et de la signification de la civilisation et de la culture indiennes, évoquent la nature et l’évolution de la poésie et “décrivent” le progrès de la société humaine vers son avenir divin.


plus Information
Informations complémentaires
Dimensions 25 x 18 cm
Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La vie Divine par Sri Aurobindo”